Día 5 – La rentrée à Tours

En septembre je suis allé à Tours. Les châteaux du pays de la Loire, les Journées européennes du Patrimoine et la vie culturelle de cette ville, tout ça m’a aidé à choisir ma dernière destination en France.

Tours a eu le privilège d’avoir été la capitale du royaume de France aux XVe et XVIe siècles. Ce passé prestigieux a laissé un patrimoine historique exceptionnel.

Cette année près de 17000 monuments ouvrent leurs portes et plus de 26000 animations sont proposées, partout en France, dans les Journées européennes du Patrimoine.

Cela nous permet la découverte d’édifices, de musées et même d’autres lieux qui ne sont pas normalement ouverts au public, dont l’accès devient exceptionnellement gratuit.

Pour s’y approcher, la SNCF offre des billets du train aller-retour à 4 euros pour voyager dans toute la région avec le même billet. C’est intéressant, n’est-ce pas?

Ce week-end j’ai visité les châteaux royaux de Blois et Amboise et le château de Clos Lucé où Leonardo da Vinci a vécu. Là-bas, j’ai eu le choix de beaucoup apprendre sur ses inventions et de me promener dans son joli jardin, sa source d’inspiration.

De plus, j’ai connu l’Opéra de Tours et ses coulisses (les stocks costumes, les dessous de scène, les loges, etc.), lieu dans lequel j’ai assisté à la répétition de la première de « Rigoletto » de Verdi.

Le jour suivant a été la rencontre avec l’Orchestre d’Harmonie d’Amboise. Tout ça a voulu la peine car, d’après moi, la culture doit être accessible à tous.