Día 4: La France en août: fermeture estivale

Malheureusement tout ce que j’avais pensé de faire en France par rapport à la musique et comme bénévole en été n’a pas été possible. En août, la France ferme. Elle est ouverte seulement pour les touristes.

Il fallait passer au plan B sans dépenser beaucoup d’argent. Comment visiter certaines villes et parler avec ses habitants? Je vous raconterai ce que j’ai fait.

D’une part, je me suis déplacé en covoiturage. Le covoiturage est l’utilisation d’une seule voiture pour partager un trajet proposé via une plate-forme sur Internet. En France c’est une pratique très utilisée. Il a beaucoup d’avantages, comme par exemple, se répartir les frais, diminuer l’impact écologique du déplacement et, le plus important, la convivialité qui s’installe entre passagers. Cette façon de voyager est plus économique que le train ou le bus.

D’autre part, j’ai connu des villes d’une manière différente grâce aux Greeters. Il s’agit de fixer un rendez-vous gratuit avec un habitant de la ville, en petit comité. Les Greeters sont des personnes bénévoles qui partagent leur passion pour sa ville avec les touristes. Mais attention! Il ne sont pas des guides professionnels. Ils peuvent choisir la thématique de la visite guidée: nature, histoire, vie nocturne, etc.

Donc, j’ai voyagé en covoiturage et j’ai visité avec des greeters les villes de Rouen (Normandie), Amiens (Picardie) et Paris.

Pour finir, je voudrais remercier vivement à Gaëlle, Thomas, Annie, Christian et à toutes les personnes que j’ai eu la chance de connaître le mois d’août, par leur convivialité et leur savoir-faire.